Les VIIèmes rencontres autour de l’écriture de Lunel : une réussite

Les VIIèmes rencontres autour de l’écriture de Lunel le 13 juin 2010 ont été une sacrée réussite !

Ce fut une journée riche de belles rencontres. Merci à tous pour ces inoubliables moments et un merci particulier à :
– Jean-Marc Deharo, le président de « Boutique d’écriture » de Lunel, pour son invitation à participer à ce salon dédié au roman policier ;
– Brigitte Havet, coordinatrice de l’association pour la qualité et la chaleur de son accueil ;
– Mes deux charmants voisins de salon :
    – Marie Kocajda, auteure talentueuse, entre autres, de « Le passé compliqué » et “Le visage du songe”, thrillers publiés aux Editions Comédia et
    – Gilbert Lhubac, auteur de plusieurs documents primés, venu dédicacer de nombreux ouvrages dont « Un homme compassé » aux éditions Terriciae et « Diabolique tentation » aux éditions Mogador ;
– L’invité d’honneur, Monsieur Michel de Roy, ancier officier de police judiciaire, directeur de collection et auteur au talent incontesté plusieurs fois lauréat , venu dédicacer, entre autres, “Un petit dernier pour la route“, collection “polar en poche”  , aux Editions “papier libre” et le célèbre « Sûreté Urbaine » qui a obtenu le prix quai des Orfèvres ;
– Yves Desmazes, auteur de “Le pont du diable”, Folies meurtrières” chez stock,  et « Meurtres à l’école de police » collection “sang pour sang” chez Transit Editeur ;
– Olivier Pince, jeune auteur de romans liés à la tauromachie : “Une fièvre estivale”, ” la race des seigneurs“, qui se lance aussi dans le policier ;
– sans oublier mes acolytes de repas champêtre qui, paraît-il, se souviennent encore de mon « franc sourire » qui m’a valu de trouver un beau poème dans la boîte de réception de mes courriels ;
– mais aussi des photos souvenirs adressées par ma charmante voisine de salon, Marie Kocajda, et plus récemment, son avis suite à la lecture d’ « En quête », qui m’a beaucoup touché et que je vous livre ici en exclusivité :

« Un relan d’onirisme…
Un style clair, concis et direct à la portée de nombreux lecteurs.(…)
Le cheminement d’une enquête policière digne d’une série télévisée. Pourquoi pas ?
Le lieutenant Lucie Colombe (Colombo) pourrait être l’héroïne de plusieurs livres.
J’aimerais en savoir plus sur sa personnalité et sur sa vie privée. Curiosité d’une lectrice convaincue par le talent de Sandra Lemage !
Sandra, ton livre ne doit pas rester unique.
»

VIIèmes rencontres autour de l'écriture de Lunel
VIIèmes rencontres autour de l'écriture de Lunel

 

Rendez-vous à Lunel (34) le 13 juin 2010

En réponse à l’article intitulé :

“Alors qu’attendez-vous ?!!!”

Peut-être attendiez-vous  :

Une occasion de rencontrer l’auteur,

pour vous faire dédicacer le premier roman de ce dernier,

dans un salon organisé autour du roman policier,

où vous pourrez  vous-même  jouer les enquêteurs…

Alors pour combler tous ces souhaits,

ne manquez surtout pas cette occasion inespérée  qui vous est donnée et

notez ce rendez-vous le dimanche 13 juin au Parc Hugo de Lunel (34) de 10h à 19h

où jeux de piste, auteurs et éditeurs n’attendent plus que vous aux VIIèmes rencontres autour de l’écriture

consacrées au roman policier.

Un nouvel auteur à ses lecteurs, jeunes auteurs

Comme en écho à “des collégiens en quête de rêve”” , et comme pour conforter cet article qui évoquait déjà l’inspiration suscitée par le premier roman policier d’un nouvel auteur français, voici ci-dessous un courriel tout récemment reçu d’un jeune lycéen rencontré lors d’une séance de dédicace six mois plus tôt :

Bonjour,

[…] Je vous ai rencontré à Cultura Labège, lors de votre vente de “en quête” de rêve…[…]

J’ai été très emballé par le roman que vous m’avez conseillé de lire : A l’ouest, rien de nouveau…[…]

Je voulais juste vous dire que depuis votre rencontre, j’ai eu l’envie d’écrire un roman. Plusieurs histoires me sont venues en tête et depuis cet été je me suis focalisé sur une, celle qui me donne le plus envie d’écrire. Merci, pour cette motivation! […]

J’espère que vous allez prendre le temps de me répondre, vos paroles sont si importantes pour moi, depuis que je vous ai vu.

J’espère à très bientôt ( l’espoir fait vivre 🙂 )[…]

Ainsi si, avec “des collégiens en quête de rêve”, En quête ” de rêve apparassaît déjà un peu comme une sorte de catalyseur en éveillant, chez des collégiens, “les esprits les plus aguérris ” et en suscitant l’envie de quelques jeunes lecteurs français de devenir eux-mêmes auteurs, son impact ne semble cependant pas s’arrêter aux frontières de la France comme en témoigne cet email reçu il y a quelques semaines :

Chère Madame Sandra Lemage,

Nous ne nous connaissons pas et je voudrais me présenter parce que je suis sur le point de traduire en italien votre roman ” En Quête ” de rêve pour mon mémoire de fin d’études universitaires en langues étrangères.

Je suis italienne, de Palerme. A présent je fréquente l’Université Télématique Guglielmo Marconi de Rome, mais j’ai mené mes études de traduction à l’Ecole Supérieure de Médiateurs Linguistiques ” Centro Masterly ” de Palerme.

Maintenant je suis en train de préparer mon mémoire, je voulais traduire un roman du français à l’italien et donc je me suis mise à la recherche sur Internet d’un livre inédit en italien. J’ai choisi votre roman parce qu’il appartient au genre policier que je trouve assez prenant et parce que le titre présente un jeu de mot intéressant que j’irai dévoiler pendant la lecture !

Voilà pourquoi je me permets de vous contacter. Je voudrais vous demander le plaisir de me confirmer qu’une traduction en italien de votre roman n’existe pas et donc il peut faire l’objet de mon mémoire.

En vous remerciant par avance, je vous prie de bien vouloir agréer l’expression de mes salutations distingués.

… Un nouvel auteur tenait ainsi à dire, ici, merci à ses lecteurs, jeunes auteurs 🙂