Des collégiens “en quête” de rêve

Alors que le salon du livre de Paris battait son plein, je repensais, avec nostalgie à l’année passée où j’y étais. Les souvenirs de ces journées où j’y accédais par l’allée ornée du tapis rouge, ces moments passées à rencontrer, discuter et partager nos expériences de jeunes auteurs autour d’une coupe de champagne au sein du Sérail, espace réservé à ces derniers, ou livre tout frais dédicacé sur les genoux au sein d’un stand PLE bondé d’auteurs heureux et de visiteurs joyeux, m’assaillaient sans que je puisse les contrer.
C’est à ce moment là que mon éditrice me proposa de participer au salon du livre et de la BD le dimanche 3 mai à Verfeil (31) alors que Cultura Balma (31) me contacta pour renouveler mon expérience de décembre avec une nouvelle séance de dédicace d’”En quête” de rêve, le samedi 2 mai.
Après le calme, la tempête, ou après la pluie, le beau temps, dit-on… Aussi, quelle ne fut pas ma joie et ma surprise quand, quasiment en même temps, un professeur de français me demanda si j’acceptais d’intervenir au sein de deux classes de 3ème à qui elle avait lu le résumé ainsi qu’un extrait d’“En quête” de rêve à des élèves, tout ouïes, pour ne pas dire conquis. Ils ont tellement accroché, me raconta-t-elle, que certains se sont empressés de se procurer ce roman policier qu’ils dévorèrent dans la soirée. Captivés par ce dernier, ils furent tant inspirés que l’idée d’écrire un mini récit policier a commencé à germer. Leur professeur, autant que l’auteur, sont donc ravis de constater que la lecture du premier roman policier d’un jeune auteur français, qui se fera un plaisir de les rencontrer le 30 avril après-midi, suffit à éveiller les esprits les plus aguerris voire à générer de nouveaux jeunes lecteurs amateurs de littérature contemporaine française, en passe de devenir eux-mêmes de futurs auteurs en quête de lecteurs…