Vive la grande distribution!

Je rentre à peine de ma toute première expérience en hypermarché et j’en suis comblée. Je ne résiste, donc, pas au plaisir de vous faire partager mes impressions à chaud.

Je tiens à vous remercier, Monsieur le directeur, ainsi que l’ensemble du personnel de l’hyper U Sérignan, mais aussi toute l’aimable clientèle, pour la chaleur de votre accueil en ce samedi 6 décembre.

Le rendez-vous était donné à dix heures, et j’arrive un peu angoissée. Je me présente à l’accueil et l’hôtesse appelle le responsable de la culture dont l’amabilité apaise déjà mon apparente fébrilité.

J’ai, à peine, le temps de finir de m’installer que déjà une cliente me tend un premier livre à dédicacer pour un prochain anniversaire. Cela démarre sur les chapeaux de roue.

Peu après, Valérie vient me trouver et nous commençons à discuter avant de lui dédicacer le second exemplaire.

Un jeune homme s’approche alors, lit la presse me concernant, avant de revenir quelques minutes plus tard en me disant :

– On se connaît, non ?

Et là, sa voix me propulse deux ans auparavant.

– Oui, je connais cette voix, en effet !

Il me demande s’il s’agissait du livre que j’avais évoqué  et je lui réponds machinalement :

– très certainement, bien que, pour être tout à fait, honnête, je ne me souvenais plus du tout lui en avoir parlé.

Il est heureux pour moi et me félicite pour ce premier bébé que je finis par lui dédicacer.

Puis, Marie-Lise s’approche et là, je suis déjà troublée. Une étrange sensation s’empare, alors, de moi, sans que je puisse en comprendre la raison. Quelques banalités sont échangées avant de nous plonger dans une longue discussion qui me touche au plus profond de moi. Les coordonnées sont échangées avec promesse de se contacter et je ne pense pas trop m’avancer en disant que celle-ci sera tenue.

Merci Marie-Lise. Je suis heureuse de cette rencontre, de cet échange qui en laisse augurer de nombreux à venir…

Puis j’aperçois Ingrid, qui passe une première fois, non loin de moi, sans s’arrêter, sachant déjà au fond de moi, que sera pour plus tard. Quelques minutes  après, je la vois s’approcher timidement : elle souhaitait évoquer un projet qu’elle aimerait concrétiser. Des petites étoiles dans les yeux, elle me remercie ainsi de lui proposer, par personne interposée, de l’aider à lui donner vie.

L’après-midi, c’est avec une deuxième partie intégrante de ma vie que j’ai curieusement rendez-vous : la musique. Deux auteurs-compositeurs s’approchent et nous discutons de cette passion commune.

J’échange quelques mots avec une dame qui prend aussi ma carte, avant de croiser, Jean-Paul, un monsieur qui m’émeut.

Tous me remercient pour le petit plus que leur apporte ma présence ici, leur “rayon de soleil de la journée” bien en vue à l’entrée, mais c’est moi qui vous remercie du fond du coeur pour la chaleur de votre accueil!

Je reviendrais et vous retrouverais avec grand plaisir le 22 décembre, même heure…

2 thoughts on “Vive la grande distribution!”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *