Retrouver le désert

Alors que je venais à peine de terminer de trier les 351 messages qui m’attendaient,
sur les, près de, 200 publicités 🙂 ,
je me disais que j’allais enfin pouvoir consacrer un peu de temps à mon second roman,
en attendant de vous rencontrer ou, peut-être, vous retrouver, sur Lyon.

Malheureusement mes plans ont durement dû être laissés en plan,
il me faut remettre l’accent sur mon premier roman.

Vraiment dure la vie d’un jeune auteur qui ne trouve pas suffisamment de lecteurs (ou plus précisément d’acheteurs) !

Si, en ces temps de littéraire rentrée,
les premiers romans policiers ne peuvent qu’être écrasés par les best-sellers et
les 676 premières places du marché de cette rentrée,
devons-nous pour autant être complètement effacés ?

Comment lutter face à tant de publicité ?

Sommes-nous condamnés à rester derniers ?

Face à tant de livres plébiscités, comment continuer et persévérer ?

À quoi bon finalement le terminer ce second roman,
si le premier est déjà happé par cette rentrée ?

Et si je repartais le retrouver ce désert,
je pourrais peut-être m’y enterrer, m’y faire oublier…
ou pourquoi pas y être inspirée et y être plébiscitée ?
Sait-on jamais, je pourrais, peut-être, me faire une place de premier sur ce tout nouveau marché 🙂 ?

Au fait, ça sait lire un chameau ?

désert

2 thoughts on “Retrouver le désert”

  1. Ton premier roman existe Sandra, ne jamais te décourager et poursuivre ta route… Le plaisir d'écrire est une chance… Mon premier roman a fait sa route tout doucement, le deuxième en fait une bien plus jolie, je ne m'y attendais absolument pas, alors surtout continue 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *