La magie de Duffy, “Distant dreamer”

La magie de Duffy,

“Distant dreamer”, pour un instant,

aussi puissant qu’envoûtant.

Des images fortes sur cette chanson,

chargée d’émotions autant que d’explosions…

Une goutte d’eau, dans la grande bleue,

un cercle, une lueur, avant les pleurs.

Çà et là, quelques soldats,

l’un d’eux, meurtri, réfléchit,

le front posé sur le fusil.

Que font-ils là,

retranchés, à déambuler

Dans ces tranchées ?

Des fonds marins,

quelques dauphins,

nageant en paix, bien qu’à côté,

ce ne soit déjà plus la paix.

Tous s’enfuient, avant la nuit,

par le train, avant la fin.

Des quartiers désertés,

des enfants apeurés.

Tous aux aguets,

attaqués et traqués.

Des fleurs en éclosion,

Pour oublier les tensions.

Que d’implosions,

quelle désolation.

Dans le ciel, un éclair,

dans la mer, le nucléaire.

L’eau, la terre semblent,

se rebeller ensemble.

Un aigle s’est envolé

pour se poser au sommet.

Le portrait d’un nouveau-né,

emmailloté, apparait,

tandis qu’une femme allongée

ici gît attristée.

Vu d’en haut, le chaos,

Des chars d’assaut,

des éclats de lumière,

tant de poussière,

Des nuages de fumée,

dans la ville assiégée.

Les dauphins continuent de plonger,

les soldats de marcher,

A l’horizon, le champignon de fumée,

le temps s’est arrêté.

Fleur de Lys

Parce qu’en ce jour singulier,
Nos pensées ne peuvent que s’élever,
Vers tous ceux qu’on a aimé,
Mais qui, trop tôt, nous ont quittés…

Pour soulager les douleurs,
Pour apaiser les cœurs,
Pour tous ceux que la vie a séparé,
Dont la vie a cessé…

Parce que l’amour va au-delà,
De frontières ne connait pas,
Sur ces ailes s’envoler,
Pour retrouver sérénité…

Se rapprocher du paradis,
Laisser opérer l’alchimie,
Panser ses plaies,
D’Alchimia d’Amore.

Alchimia d'Amore

De tous ces morceaux,
L’un des plus beaux,
De tous ces cadeaux,
Un vrai joyau…

Pure beauté, symbole de pureté,
Point de chrysanthèmes,
De royauté, juste l’emblème,
Le pouvoir de jadis…

La “Fleur de Lys”

Fleur de Lys

Snow Patrol « Chasing Cars »

Même si en ce temps de rentrée
Il est prématuré d’évoquer des routes enneigées,
Même si l’été n’est pas encore terminé,
Profiter peut-être d’un nez déjà bouché,
Pour se reposer et se poser.
S’étendre un moment,
Modifier l’espace et le temps
Sous un ciel gris et maussade,
Partir juste l’instant
D’une délicieuse balade…
Voguer au gré de la musique
Dont le pouvoir magique
Peut mener vers d’autres lieux
En attendant mieux…
Se laisser bercer,
Yeux ouverts ou fermés,
avec Chasing Cars de Snow Patrol
Emporté par sa douce mélodie,
Ces images et ses paroles,
Sentir et retrouver la pluie
de Werchter en ce début d’été 2007…