Les VIIèmes rencontres autour de l’écriture de Lunel : une réussite

Les VIIèmes rencontres autour de l’écriture de Lunel le 13 juin 2010 ont été une sacrée réussite !

Ce fut une journée riche de belles rencontres. Merci à tous pour ces inoubliables moments et un merci particulier à :
– Jean-Marc Deharo, le président de « Boutique d’écriture » de Lunel, pour son invitation à participer à ce salon dédié au roman policier ;
– Brigitte Havet, coordinatrice de l’association pour la qualité et la chaleur de son accueil ;
– Mes deux charmants voisins de salon :
    – Marie Kocajda, auteure talentueuse, entre autres, de « Le passé compliqué » et “Le visage du songe”, thrillers publiés aux Editions Comédia et
    – Gilbert Lhubac, auteur de plusieurs documents primés, venu dédicacer de nombreux ouvrages dont « Un homme compassé » aux éditions Terriciae et « Diabolique tentation » aux éditions Mogador ;
– L’invité d’honneur, Monsieur Michel de Roy, ancier officier de police judiciaire, directeur de collection et auteur au talent incontesté plusieurs fois lauréat , venu dédicacer, entre autres, “Un petit dernier pour la route“, collection “polar en poche”  , aux Editions “papier libre” et le célèbre « Sûreté Urbaine » qui a obtenu le prix quai des Orfèvres ;
– Yves Desmazes, auteur de “Le pont du diable”, Folies meurtrières” chez stock,  et « Meurtres à l’école de police » collection “sang pour sang” chez Transit Editeur ;
– Olivier Pince, jeune auteur de romans liés à la tauromachie : “Une fièvre estivale”, ” la race des seigneurs“, qui se lance aussi dans le policier ;
– sans oublier mes acolytes de repas champêtre qui, paraît-il, se souviennent encore de mon « franc sourire » qui m’a valu de trouver un beau poème dans la boîte de réception de mes courriels ;
– mais aussi des photos souvenirs adressées par ma charmante voisine de salon, Marie Kocajda, et plus récemment, son avis suite à la lecture d’ « En quête », qui m’a beaucoup touché et que je vous livre ici en exclusivité :

« Un relan d’onirisme…
Un style clair, concis et direct à la portée de nombreux lecteurs.(…)
Le cheminement d’une enquête policière digne d’une série télévisée. Pourquoi pas ?
Le lieutenant Lucie Colombe (Colombo) pourrait être l’héroïne de plusieurs livres.
J’aimerais en savoir plus sur sa personnalité et sur sa vie privée. Curiosité d’une lectrice convaincue par le talent de Sandra Lemage !
Sandra, ton livre ne doit pas rester unique.
»

VIIèmes rencontres autour de l'écriture de Lunel
VIIèmes rencontres autour de l'écriture de Lunel

 

Une nouvelle expérience chargée de connivence

En cet après-midi passé en compagnie d’une cinquantaine de collégiens,

sl2713361je rentre enrichie de cette nouvelle expérience chargée de

connivences  autant que de différences.

N’ayant plus mis les pieds dans un collège depuis ma propre troisième, je pénétrais, un peu intimidée, dans la première classe où m’attendait impatiemment une vingtaine d’élèves debout pour saluer mon arrivée.

sl2713341

Quelque peu impressionnée, j’entrais cependant dans le vif du sujet pour faire partager à ces lecteurs, le parcours d’une jeune auteure que rien ne prédestinait à écrire un roman policier.

Quelques questions pour étayer cet exposé,

une vingtaine de livres à dédicacer,

sl271330

plusieurs cartes distribuées et c’était déjà fini.

J’effectuais alors ma sortie chaleureusement applaudie, en guise de merci.

Assaillie par tant de curiosité, et une fois celle-ci tarie,

une interrogation me taraudait, et je me risquais à la formuler :

étais-je conforme à l’idée qu’ils se faisaient ?

La réponse fut unanime :

physiquement, oui, la photo de quatrième de couverture les ayant éclairés,

mais ils m’imaginaient beaucoup plus stricte,  intello, avec un aspect beaucoup moins “ouvert”…

Ils semblaient cependant préférer la réalité à l’image qu’ils s’étaient fait:)

sl2713331

Le retour de Lucie

Originaire de la région, ma rencontre avec le public toulousain me tenait particulièrement à coeur.  J’en étais d’autant plus ravie que ce fut le jour de la sainte Lucie, prénom de l’héroïne d’En quête de rêve, qui fut choisie pour marquer ce grand moment.  C’est donc en ce jour de fête que nous allions devoir conquérir le coeur de lecteurs, domiciliés non loin de là où l’enquête  de la jeune lieutenant de police devait la mener vers la vérité.

De grands instants d’émotions ont donc immanquanblement marqué cette formidable journée où le public toulousain m’attendait.

Merci infiniment aux directeurs, responsables secteurs, ensemble du personnel, clients des Cultura Balma et Labège qui m’ont accueillie si chaleureusement en ce jour particulier.

Merci infiniment à tous ceux qui sont passés me voir à Balma ou Labège, à ceux qui en ont profité pour me retrouver après tant d’années, merci pour tous les sourires que vous m’avez octroyés, pour l’intensité de ces moments partagés, pour l’attention et l’intérêt que vous m’avez réservés, pour les dédicaces que vous avez sollicitées…

J’espère très sincèrement que vous passerez un aussi agréable moment de lecture en compagnie de Lucie que je n’en ai passé avec vous aujourd’hui.

Merci du fond du coeur de m’avoir si bien reçue.